La cour suprême du Pakistan a confirmé mardi l’acquittement d’Asia Bibi, chrétienne condamnée à mort pour blasphème, franchissant le dernier obstacle juridique permettant à Asia Bibi de quitter le pays, ce qui a porté un coup dur aux islamistes radicaux qui avaient réclamé son exécution.

Suite à cette décision historique, Asia Bibi pourra enfin rejoindre ses filles qui ont fui auparavant au Canada où elles ont obtenu l’asile.

L’avocat de Bibi, Saiful Malook, qui est rentré à Islamabad après avoir fui le pays sous le coup de menaces de mort, a qualifié cette décision de victoire de la constitution et de l’état de droit du Pakistan. La formation de trois juges de la Cour suprême avait « insisté sur des preuves très strictes du blasphème » et n’en avait trouvé aucune, a-t-il déclaré.

Le président du tribunal pakistanais, Asif Saeed Khan Khosa, qui présidait le panel de juges, a rejeté la requête déposée par les chefs religieux radicaux. Les extrémistes avaient demandé au tribunal d’annuler son acquittement et de la renvoyer en prison pour qu’elle soit exécutée. Il a déclaré devant le tribunal que les accusateurs de Bibi étaient coupables de parjure et que, si l’affaire n’avait pas été aussi sensible, ils auraient dû être emprisonnés à vie.

Source : centredaily.com

 

nec elementum dapibus risus. in justo felis lectus libero pulvinar leo