Get Adobe Flash player

Un certain nombre de chrétiens dans les villages tribaux en Inde auraient été punis avec des pénalités financières sévères pour avoir choisi d'assister à l'église à Pâques le mois dernier, certains étant forcés de revenir à l'hindouisme.

International Christian Concern revèle samedi dans un de ses rapports sur la persécution des chrétiens, que les croyants dans le village de Junwani de Chhattisgarh étaient fortement ciblés. Les chrétiens ont été condamnés à une amende de 312 $, ou presque quatre à cinq mois de salaire, s'ils ont été présents à un service religieux pour célébrer la résurrection du Christ.

Il ressort que 15 familles chrétiennes ont été forcées de revenir à l'hindouisme par les aînés du village afin qu'ils puissent être acceptés dans la société. Un homme des familles en question, Shivaram Tekam, a expliqué que les chrétiens devaient donner du bétail, de l'argent et d'autres cadeaux à la déité du village lors de la cérémonie de reconversion.

Tekam a expliqué qu'il continuera à essayer de suivre Jésus-Christ dans son cœur, malgré tout. "Ils peuvent m'empêcher d'aller à l'église, mais ils ne peuvent pas arracher Jésus de mon cœur. Je trouverai des moyens et j'irai en secret à l'église", a-t-il déclaré à un pasteur local.

150 chrétiens forcés d'arrêter les prières à l'église en Inde sur des accusations de conversion
D'autres, comme Kanesh Singh, âgé de 55 ans, également de Junwani, ont refusé de payer l'amende et ont résisté aux aînés du village.

"Quels crimes j'ai commis pour que je doive payer une amende? Je n'ai rien volé. Je n'ai souillé aucune femme. Je n'ai tué personne. Si vous pensez aller à l'église et adorer Jésus, c'est un crime, Je commettrai ce crime tous les jours ", a déclaré Sing Singly aux dirigeants de la communauté.

Somari Komra, 40 ans, a déclaré aux anciens que quand il était malade, il n'a pas été aidé, mais Jésus l'a fait.

"Je souffrais de maladies physiques et de troubles mentaux, mais aucun d'entre vous n'est venu et m'a aidé. Ni les chefs de village ni la société n'ont aidé. Mais Jésus m'a visité et m'a donné la guérison j'ai confiance en lui et j'ai commencé à aller à l'église. Je n'arrêterai pas de Et je suis prêt à payer l'amende et à faire face aux conséquences du boycott social. Si vous m'empêché [d'aller à] l'église, alors vous devez prendre la responsabilité de ma santé ", a commenté Komra aux anciens.

Un pasteur qui est resté anonyme a averti que les chrétiens vont faire face à des situations encore plus dangereuses pour être fidèles à leur foi.

Le Conseil chrétien de l'Inde a déclaré dans un rapport à la fin du mois d'avril que les attaques et les persécutions par les radicaux hindous sur les chrétiens ont augmenté de 20 pour cent en Inde en 2016, une nouvelle attaque étant signalée toutes les 40 heures.

Le portail chrétien