Un pasteur somalien d’une église souterraine au Kenya, près de la frontière somalienne, a été battu par des extrémistes musulmans avec des matraques en bois et a eu le fémur cassé. Il souffre également d’autres blessures.

Ce pasteur est un père de famille âgé de 30 ans, avec son épouse ils ont trois enfants. Il avait fini de diriger une réunion de prière à 21 heures dans la banlieue de Garissa et rentrait chez lui lorsque plusieurs musulmans d’origine somalienne l’ont attaqué. Il a dit qu’il ne connaissait pas ses assaillants. Quand ils se sont approchés de lui, l’un d’eux leur a dit: «Nous suivons vos mouvements et vos plans diaboliques pour transformer les musulmans en chrétiens».

Responsable d’une église souterraine de 30 anciens musulmans, il les a rencontrés discrètement par petits groupes à des jours différents pour des séances de culte, de prière et d’étude de la Bible, a-t-il déclaré. «Immédiatement, plusieurs assaillants ont commencé à me frapper avec des matraques en bois et je suis devenue inconscient», a-t-il déclaré. «Je me suis réveillé et je me suis retrouvé entouré de voisins. J’ai été sauvé par les voisins qui m’ont trouvé dans une mare de sang. « 

Source : Morning Star News

non ut felis sit eleifend consequat. in tristique ut sem, Aenean elementum